Accueil  |  Contact  |  Liens  |  FAQ

Gestion énergétique automatique pour centre de donnée virtualisé

Une nouvelle génération de centres de données verts a été conçue pour améliorer leur efficacité en termes de Power Usage Efficiency (PUE) et Carbon Usage Efficiency (CUE). L'administration de ces infrastructures doit tenir compte de ces métriques, ce qui implique qu'elles doivent être adaptées pour cet usage. De telles adaptations ne peuvent être faites manuellement et doivent être automatisées pour être réactives. Les systèmes autonomes ont été proposés pour automatiser les tâches d’administration des infrastructures. De tels gestionnaires autonomes sont très prometteurs et différentes expérimentations ont montrées leur intérêt pour la gestion énergétique. Cependant des problèmes cruciaux n'ont pas été adressés de manière satisfaisante :

- La gestion énergétique peut être implémentée à différents niveaux (matériel, système, intergiciel). De multiples boucles de contrôle peuvent donc être implémentées à chaque niveau et doivent prendre des décisions globalement cohérentes.

- Le Green Computing n'est pas le seul aspect devant être géré par un système autonome. Ces systèmes doivent aussi inclure des politiques pour la scalabilité ou la disponibilité. Il est donc nécessaire de gérer les compromis entre performance, disponibilité, énergie, tout en intégrant les nouvelles métriques et capacités des centres de données verts.

 

En résumé, les systèmes autonomes pour le Green Computing doivent permettre la coexistence de nombreux gestionnaires autonomes (avec des objectifs différents, implémentés dans des couches différentes) dans le même environnement.

Méthodes / Approches

Notre approche repose sur l'évolution des systèmes autonomes pour intégrer ces nouveaux métriques greens et capacités de contrôle et la coordination entre les gestionnaires autonomes qui utilisent ces métriques. Nous proposons une approche de haut-niveau et dotée d'outils pour concevoir de tels systèmes, reposant sur la gestion autonome et des techniques de contrôle à base de modèles comportementaux, de façon à maîtriser la complexité du Green Computing. Ce projet explore donc cette question selon 4 directions:

- Des techniques de contrôle réactif pour la coordination. L'objectif est d'utiliser les langages synchrones et la synthèse de contrôleurs discrets pour programmer, vérifier et générer les contrôleurs requis pour la coopération de gestionnaires autonomes.

- Un système autonome contrôlable: l'objectif est de fournir une plateforme autonome qui fournisse le support système requis pour la mise en œuvre et l'intégration des contrôleurs générés ci-dessus, et qui intègre les nouvelles capacités des centre de données verts.

- L’application au green computing: nous comptons mettre en œuvre plusieurs scénarios qui impliquent la coordination de gestionnaires pour le Green Computing dans différentes couches (matériel, système, intergiciel) tout en ciblant différents domaines (performance, disponibilité, énergie, …)

- L’expérimentation sur un centre de données réel et industriel: l'objectif est d'évaluer les systèmes autonomes et techniques de contrôle réactif ci-dessus dans un centre de donnée vert de nouvelle génération sur lequel tournent de vraies applications.

Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Vue du projet

Ctrl-Green (ANR-11-INFR 012 11) est un projet de recherche financé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) avec le soutien de MINALOGIC. Ce projet vise à étudier les moyens matériels et logiciels pour l'optimisation de la consommation énergétique dans les data centres.